Agenda

TOURÉ KUNDA

Salle du Vigean

Musique du Monde
Vendredi 29/03/2019 20h30
Lien vers le site internet

 

TOURÉ KUNDA

 

Après près de 10 ans d’attente, le groupe mythique sénégalais Touré Kunda est de retour avec un nouvel album, Lambi Golo, et une tournée célébrant ses 40 ans de carrière.

Ils sont les pères de la world music et les premiers musiciens africains à avoir trois disques d’or successifs. Parée de sa légendaire bonne humeur, la famille éléphant, plus proche de ses racines et plus sereine, est prête pour investir à nouveau la sono mondiale.

concert proposé par Music’Action

TARIFS PRÉ-VENTES 23,80€*

Billetterie : points de vente habituels

(*tarifs Music’action)

 

LE GRAND RETOUR DES ÉLÉPHANTS DE LA MUSIQUE AFRICAINE

Les Toure Kunda sont de retour. Non qu’ils ne soient jamais partis mais après quarante ans de carrière internationale ils ont eu le besoin de reprendre des forces. Et en ce cas, quoi de mieux que de se ressourcer au creuset de cette Casamance où s’enracine l’incroyable saga de la famille éléphant (Touré Kunda en soninké). Car les nouvelles générations l’ignorent, c’est de cette région au sud du Sénégal, entre savane et mangroves, qu’un jour un des frères parti pour la France, fidèle à son ancêtre colporteur-cordonnier qui lui avait quitté le Mali pour la Casamance en quête des peaux de crocodiles nécessaire à son métier. Pour Ismaël qui vient tenter sa chance à Paris en 1975 et qui participera au West African Cosmos, un combo qui expérimente l’hybridation des sons rocks et afro, ce sera donc le parcours classique de l’immigré entre boulots aléatoires, froid et solitude, réseaux associatifs, filigrane thématique de plusieurs chansons ultérieures. Puis en 1977, c’est Sixu, alors impliqué dans une ONG qui forme les paysans à de nouvelles pratiques agricoles, qui le rejoint. Un duo qui se fera connaître au sein des foyers sous le nom de « Frères griots » avant de devenir un groupe de scène avec des musiciens aguerris. C’est qu’un nouveau public aspire à découvrir ce continent africain plein de promesses sonores. Les alliés de l’aventure, au diapason d’une nouvelle conscience planétaire, étant ceux d’une presse alternative (Libération, Actuel…), d’un label défricheur (Celluloïd), de lieux altermondialistes comme
Le Dunois ou La Chapelle des Lombards ou d’initiatives formidables comme Africa Fête lancé par le précieux Mamadou Konte. Ainsi, Amadou, le frère aîné rejoignant le duo, les Toure Kunda deviennent les ambassadeurs d’une vague des musiques africaines qui va voir s’affirmer les Salif Keita, Mory Kante et autres Youssou N’Dour et bien sûr de plus anciens comme Manu Dibango,
Francis Bebey ou Pierre Akendengue. Dès lors les Toure Kunda vont jouer les pionniers.