Agenda

La Bibliothèque des Livres Vivants, mise en scène Frédéric Maragnani

L’ETRANGER / CAMUS + LE BLE EN HERBE / COLETTE ~ Cie Travaux Publics

Théâtre Jean Vilar

Théâtre + dégustation gourmande [livres vivants]
Mercredi 09/11/2016 19h30
Lien vers le site internet
La Bibliothèque des Livres Vivants, "L'étranger" Camus + "Le Blé en Herbe" Colette. 9 novembre, eysines

La Bibliothèque des Livres Vivants, « L’étranger » Camus + « Le Blé en Herbe » Colette. 9 novembre, eysines

CIE TRAVAUX PUBLICS / FRÉDÉRIC MARAGNANI

De la littérature en chair et en os ! La Bibliothèque des Livres Vivants permet de faire exister des œuvres par l’interprétation d’un acteur, en transmettant une fièvre, une émotion semblable à celle de la lecture. Comme dans Fahrenheit 451, (François Truffaut / Ray Bradbury), chaque acteur-livre est dépositaire d’un patrimoine littéraire qu’il va recréer lors des représentations. Le metteur en scène et directeur artistique de la Manufacture Atlantique nous fait voyager à travers les mots et l’émotion de la lecture, qui ici s’inscrit dans la transmission la plus sensible et complète possible des chamboulements intérieurs qu’apportent les livres. Cette aventure s’ancre et rayonne toujours plus depuis son baptême du feu durant le festival Novart de 2012. A l’opéra de Bordeaux, au Théâtre Molière, à la Scène d’Aquitaine, à l’Opéra de Bordeaux ou encore à la Librairie Mollat… Les livres vivants nous envahissent ! Et c’est pour le plus grand bien de notre esprit.

À l’entracte, escale gourmande entre l’Algérie de Camus et la Bretagne de Colette !

TARIF PLEIN 17,50€ / RÉDUIT 11,50€ / CARTE CULTURE 5€ / SORTIR EN FAMILLE 24€

Tout public – 2 x 50 min. 


(…) Les Livres Vivants mis en scène par Frédéric Maragnani, un lettré « fabricant d’écritures », sont de suite investis du pouvoir divin – au commencement était le Verbe -de (re) créer la vraie vie au travers d’univers fictionnels mythiques dont ils se font les passeurs.(…). Revue Inferno

C’est à une traversée littéraire à laquelle je vous invite avec la création de la Bibliothèque des Livres Vivants, une traversée des livres qui m’ont fait rêvé, qui m’ont bouleversé, qui m’ont donné espoir en la littérature, celle qui dénoue la langue et dégèle les coeurs des humains. Choisissant peu à peu les livres de ce nouveau spectacle, il m’est apparu que mes émotions littéraires venaient de l’histoire des grands solitaires, les errants de l’histoire. Gens de peu acoquinés avec la plèbe locale, bourgeois déchus ou militaires cassés par les guerres et les fractures de l’histoire, petits ou grands enfants solitaires et rêveurs, personnes en fuite ou en fugue de leur milieu d’origine. Ils traversent leur temps et la société avec humour et le regard aigu, précis, de ceux qui savent vivre leur vie en la détaillant.

La Bibliothèque des Livres Vivants, c’est aussi une sentimothèque, c’est-à dire des livres qui ont bouleversé chez moi mon regard et m’ont laissé un peu différent de celui que j’étais avant leur lecture.

Elle permet de les faire exister à nouveau en transmettant une fièvre, une émotion semblable à celle que j’ai eue en lisant ces livres. Mettre en scène un Livre Vivant c’est transmettre une émotion de lecture. Frédéric Maragnani


La Bibliothèque des Livres Vivants - Mise en scène Frédéric Maragnani, avec Romain Jarry

La Bibliothèque des Livres Vivants – Mise en scène Frédéric Maragnani, avec Romain Jarry

La Bibliothèque des Livres Vivants est une production : Théâtre national Bordeaux Aquitaine, Office Artistique de la Région Aquitaine, Ville d’Eysines, Le Parvis scène nationale Tarbes Pyrénées, Faïencerie de Creil, Cie Travaux Publics
Avec le soutien de : Novart-biennale des arts de la scène, la Ville de Bordeaux, la Manufacture Atlantique, fonds d’insertion professionnelle de l’Estba financé par le Conseil Régional d’Aquitaine, Instituts français de Casablanca, Marrakech et Rabat, TARMAC – scène internationale francophone, l’Institut Français, Le Carré – Les Colonnes scène conventionnée et le Cent Quatre – Paris.
TRAVAUX PUBLICS Cie Frédéric MARAGNANI est conventionnée par la DRAC Aquitaine, subventionnée par le Conseil Régional d’Aquitaine, le Conseil Général de la Gironde et la Mairie de Bordeaux.

.